La station d'épuration

La station d'épuration
La station d’épuration a été mise en service dès janvier 2007 en remplacement des anciennes stations obsolètes du Batan et du Bourg. Elle traite les eaux usées de Morcenx Gare, Morcenx Bourg et d'une partie des communes voisines d'Arjuzanx et Garrosse. Elle fonctionne sur le principe des boues activées, faible charge, avec une capacité de 5200 équivalent - Habitants (312Kg DB05/jour)*. Une station d’épuration comprend obligatoirement deux filières de traitement : la filière eau qui assure la dépollution des eaux usées et la filière boue qui assure le traitement du sous produit principal d’une station d’épuration à savoir la boue.

* : L'équivalent habitant est l'unité de mesure permettant de quantifier la pollution produite par 1 habitant. 1 éq.hab=60g DB05/jour.

Les eaux résiduaires de Morcenx, Morcenx-Bourg, Arjuzanx et Garrosse sont acheminées jusqu'à la station de Lange. Elles se déversent dans un poste de relevage en entrée de station avant d'être transférées vers le pré-traitement (tamis rotatif).
Les eaux pré-traitées sont ensuite dirigées vers le bassin d'aération. Ce bassin, en forme de chenal, contient les boues activées. Ces dernières (micro-organismes) présentent des formes variées en fonction de l'aération des effluents.
L'effluent traité mais qui possède encore des matières en suspension, est transféré vers le bassin de clarification. Dans ce bassin, l'effluent sera débarrassé des matières en suspension par le biais d'un phénomène physique naturel de décantation.
Quelque soit le type de traitement biologique, il y a une production de boue. Elle est cependant plus ou moins importante en fonction du type de traitement de l’eau.